Témoignage du grand navigateur Francis Joyon, parrain d’Hisseo


Partagez l'article !
LinkedIn
Twitter
Facebook

Francis Joyon est certainement l’un des plus grands navigateurs vivants.

Mais c’est aussi un homme de conviction, qui a passé sa vie à défendre la Planète et les Océans.

Et qui aujourd’hui nous fait l’honneur de s’engager comme parrain d’Hisseo.

Dans cet article, il nous explique les raisons de son engagement, notamment via la course au large et son nouveau (ex) trimaran OCEANS.

« Mon lien avec l’équipe Hisseo a bien des heures de vol, car j’ai partagé des dizaines de milliers de miles en trimaran de course au large avec Christophe Houdet, père de Djamina.

Je surnomme Christophe “le philosophe”, après des discussions sans fin sur les multicoques, mais aussi sur la planète et les Océans dont la beauté nous passionne, mais dont les mauvais traitements qu’ils subissent nous hérissent.

Cette approche du monde semble héréditaire et se retrouve avec Djamina dans le projet Hisseo : le transport maritime génère un impact carbone majeur et une pollution énorme

La mer nous paraissait immense, mais à l’échelle des milliers de cargos et porte containers qui la sillonnent en tous sens, hydrocarbures et déchets se retrouvent partout, même au grand large.

En décidant d’utiliser les vents pour se déplacer et transporter les marchandises, Hisseo va contribuer à préserver les Océans.

L’équipe d’Hisseo est issue de la course au large, les techniques et les matériaux ont beaucoup progressé depuis les lointaines années du transport à la voile, et leur navire de transport de marchandises à la voile en bénéficiera largement.

Ce type de transport est la seule alternative cohérente !

Petite goutte d’eau dans la Mer, je veux faire mon possible pour contribuer à la préservation des espaces Marins, sources de toute vie.

C’est pour cela que je viens, après une longue restauration, de mettre à l’eau mon ex-trimaran Orma.

Orma, 18 mètres de long, est un bijou dessiné par Nigel IRENS qui malgré ses années reste toujours aussi performant et navigue deux fois plus vite que la vitesse du vent.

Mon équipage des grands records m’accompagne et nous partons très bientôt pour une campagne de records et courses en Europe. Je pense aussi à la Route du Rhum dans 2 ans.

J’ai voulu dédier ce bateau et ces navigations aux OCÉANS, c’est d’ailleurs son nom.

Et plutôt que servir de promotion à une entreprise, je souhaite aider ceux qui contribuent à aider ces Océans : Hisseo dont je suis le parrain, mais aussi Igrec Mer qui œuvre en Guadeloupe, Antoine Combot avec ses fermes de corail, et Caribbean Cetacean Society pour les cétacés qui, folie des humains, sont encore chassés, pollués, percutés par les bateaux…

Ce sont des personnes, des associations qui œuvrent pour remplacer les stratégies destructrices par des solutions en accord avec la nature.

J’espère être rejoint par des entreprises en phase avec ces actions et ces idées, à qui je peux offrir de partager de belles courses, et, pourquoi pas, des moments de navigation à bord de ce trimaran magique, Océans. »

Inscrivez-vous à notre journal de bord 
et recevez chaque mois nos infos sur le transport 
de marchandises à la voile et sur Hisseo.